QUI DOIT PRÉSIDER LE DÉFILE DU 8 MARS ?

Marie Serges ZAKOUDA 07 Mar 2017 Societe

D’emblée sur le plan constitutionnel c’est le ministre de la condition de la femme et de la famille qui doit normalement présider au défilé du 8 mars et inviter à sa guise certaines personnalités y compris l’épouse du chef de l’Etat. Mais comme aiment à le dire certains « le Cameroun c’est le Cameroun », c’est l’épouse du chef de l’Etat qui assume cette fonction à la place de Catherine Abena Ondoua. Or Chantal Pulchérie BIYA n’a aucune disposition légale qui lui permette de préside la tenue de la cérémonie tant adulée par les femmes.

Par peur ou par ignorance Catherine Abena Ondoua se laisse toujours ravir la vedette par la première dame du Cameroun. En effet, dans la conscience collective des membres du gouvernement et des Camerounais, la fonction s’étend sur les membres de la famille. C’est-à-dire que l’épouse d’un haut commis de l’Etat est la présidente de toutes les femmes et les enfants, les enfants-présidents de tous les enfants Camerounais. On ne peut que tomber en sanglot lorsque certains leaders d’opinion pour désigner la première dame vont jusqu’à lui donner le titre de « son EXCELLENCE première dame »? L’artiste-musicien Amat Pierrot n’a pas eu peur de reprendre cette expression dans l’une de ses multiples titres à succès. Juste avoir quelques billets de banque. Voilà donc l’image du Cameroun qui est ainsi trainée dans la boue.

Mais où allons-nous, dans quel pays sommes-nous?  Certainement pas dans une démocratie. Peut-être dans un état théocrate. Où les dirigeants sont des « Hommes-dieux » et dans un tel contexte, on ne peut que déverser dans le ridicule et le « griotisme ». Les salamalecs sont de mises et les règles de bienséances aux champs. Somme toute, nous pensons qu’il est temps que chacun occupe la place qui lui revient de droit.

Articles Similaires

Commentaires

    Debut Fin

    Laissez un Commentaire

    captcha