CHEFFERIE TRADITIONNELLE DE 3E DEGRÉ D’AHALA 2 : COMMENT LE PRÉFET DU MFOUNDI ET LE SOUS-PRÉFET ONT INSTALLÉ UN BRIGAND ET UN USURPATEUR SUR LE TRÔNE.

Marie Serges ZAKOUDA 11 Sep 2019 SOCIÉTÉ

Histoire d’une succession faite en marge de la tradition héréditaire. Cette imposture dure depuis 2013. Année durant laquelle Jean-Claude Tsila, préfet du Mfoundi et Locko Motassi

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

rtin, sous-préfet de cette époque ont installé Philippe Olivier Bertrand Onambélé comme chef de 3 e degré d’Ahala II au mépris des lois ancestrales qui prévalent. En effet, ces personnages en agissant en complicité avec un vier Bertrand Onambélé comme chef de 3 e degré d’Ahala II au mépris des lois ancestrales qui prévalent. En effet, ces personnages en agissant en complicité avec un groupuscule d’individus ont tout mis en œuvre pour écarter le véritable héritier de cette succession en réduisant la grande chefferie Mvog-Ada chargée d’histoire à une vulgaire marchandise. Selon des sources bien

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous
Pas encore abonné(e) ?
Rejoignez-nous

Articles Similaires

Commentaires

    Debut Fin

    Laissez un Commentaire

    captcha