ATTAQUE SURPRISE : BOKO HARAM TUE UNE CENTAINE DE SOLDATS TCHADIENS.

Marie Serges ZAKOUDA 25 Mar 2020 POLITIQUE

La macabre scène s’est produite dans la matinée de lundi 23 mars 2020 à Bouma, une zone frontalière avec le Nigéria et le Niger. Où le groupe jihadiste Boko Haram a éliminé 92 militaires tchadiens au cours d’une attaque surprise.

En effet, selon plusieurs sources militaires, ces affrontements de Boma ont duré plus de 7 heures. Les renforts envoyés par l'armée tchadienne vers la presqu'île se sont embourbés et ont eux-mêmes été pris pour cible.

Certains officiers présents sur place, qui ont réclamé l'anonymat, évoquent un bilan encore plus lourd. Ils affirment que les jihadistes ont dérobé du matériel et ont aussi possiblement pris des militaires en otage lors de cette attaque. Concrètement, 24 véhicules de l'armée ont été détruits dont des blindés, tandis que du matériel militaire a été récupéré et emporté sur cinq hors-bords par des éléments de Boko Haram.

Le président Idriss Déby Itno s'est rendu en personne sur les lieux de l'attaque pour rendre hommage à ces valeureux soldats morts. « C’est la première fois que nous perdons autant d'hommes » a-t-il déclaré à la télévision tchadienne. Et il a décidé de rester dans la province du Lac afin de préparer une « réplique foudroyante ».

 

Articles Similaires

Commentaires

    Debut Fin

    Laissez un Commentaire

    captcha