ROUTE LÉNA-NSEGBE-TIBATI : UN CAS D’ÉCOLE AVEC DES ÉCONOMIES RÉALISÉES CHIFFRÉES EN MILLIARDS DE FRANCS.

LA RÉDACTION 06 Apr 2020 ECONOMIE

Les travaux de construction de la route Léna-Nsegbe-Tibati (135,16km) s’exécutent de manière satisfaisante, dans un environnement marqué par la lutte contre le Covid-19. Sur le chantier, 750 personnels mobilisés par la mission de contrôle et l’entreprise le long de l’itinéraire, en plus de s’activer, veillent au respect des mesures gouvernementales. L’entreprise a anticipé sur certaines mesures notamment la commande des tests de dépistage pour les personnels qui présenteraient des symptômes. La sensibilisation est intense et appuyée par le plan de gestion environnementale et sociale du projet qui vient se greffer à des prescriptions contenues dans une récente circulaire du Ministre des Travaux publics, Maitre d’ouvrage du projet.

Pour ce qui est de l’avancée des travaux, on relève avec satisfaction que le suivi rigoureux de cet important projet porte des fruits. En effet, outre le taux d’exécution qui est chiffré au 01er avril 2020 à 54% le taux de production des décomptes au cours de l’année 2019 est impressionnant : 12/12 et le niveau de décaissement appréciable : 21 Milliards payés à ce jour pour des décomptes de 25 Milliards. Cerise sur le gâteau, des économies importantes sont réalisées depuis l’attribution du marché. Une première économie de 15 Milliards réalisée au moment de la contractualisation et liée à la différence entre l’offre proposée par Sogea Satom et l’enveloppe prévue pour le projet et une deuxième réalisée grâce aux quantités et d’environ 3,5 Milliards.

Pour ce qui est de l’économie réalisée après la procédure de contractualisation du marché des travaux, le MINTP a prescrit des travaux supplémentaires de 27 km (Tibati-Ngatt-Ngaoundéré) sur le même linéaire, allongeant ainsi le linéaire à bitumer. Au final il sera question de construire au total 167 km au lieu de 135, 16km comme prévu initialement. Il restera alors près de 215 km pour arriver à Ngaoundéré et boucler ainsi cet important programme de liaison des régions du Centre et de l’Adamaoua.

S’agissant de l’économie de 3,5 Milliards réalisée sur les travaux, le Maître d’ouvrage propose une optimisation des travaux prévus et la réalisation d’autres. Il s‘agira à cet effet d’augmenter le linéaire de 4,350 km supplémentaires entre Tibati et Ngaoundéré; d’aménager un second poste de pesage alterné au premier afin de mieux assurer la fluidité du trafic et de limiter les risques de dégradation; d’aménager la gare routière de Tibati; d’aménager des aires de stationnement à Tibati; d’aménager en 2x1 voies avec une bande d’arrêt d’urgence de deux mètres de chaque côté et un terre-plein central de la traversée de la section urbaine de Tibati; d’aménager une chaussée rigide en béton hydraulique en lieu et place d’une chaussée souple en béton bitumineux au niveau des aires de pesage et l’amélioration de la circulation verticale.

Avec ces économies réalisées et l’optimisation des travaux en cours, il ne fait aucun doute que les mesures du Maître d’ouvrage commencent à faire leur effet, tant en ce qui concerne le suivi des projets que pour ce qui est de la baisse des coûts des travaux.

Du reste, l’entreprise Soge-Satom garde le même rythme de production malgré le Covid-19 et a mis en place un système de prévention et d’identification des cas probables. Deux techniciens ont été mis en quarantaine en raison des symptômes de la grippe, ils ont été prélevés et heureusement ne sont pas infectés. L’entreprise a sollicité l’acquisition des tests pour détecter des cas éventuels et reste sereine en ce qui concerne l’avancement des travaux.

Articles Similaires

Commentaires

    Debut Fin

    Laissez un Commentaire

    captcha