RÉGION DU SUD-CAMEROUN : LE MINTP PASSE EN REVUE LES PROJETS D’ENVERGURE EN COURS D’EXÉCUTION.

LA RÉDACTION 20 Apr 2020 ECONOMIE

Le Ministre des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi, a animé ce 15 avril 2020, une concertation par télé réunion aux fins de passer en revue plusieurs projets d’envergure en cours dans la région du Sud. Ont été ainsi examinés : les projets de construction de la route Mengong-Sangmelima, Sangmélima-Bikoula, Bikoula-Djoum, Mintom-Lele et Lele-Ntam-Mbalam. Une trentaine d’acteurs intervenant aussi bien pour le compte du Maître d’ouvrage (services centraux et déconcentrés) des missions de contrôle et des entreprises, mis en connexion ont échangé chacun à partir de leurs postes de travail respectifs.

Pour ce qui est de la route Mengong-Sangmelima, l’on note que l’entreprise continue son déploiement sur le terrain et que le déplacement effectif du réseau de Camtel reste attendu. Le déplacement des tombes dans le but de libérer les emprises n’est pas encore effectif nonobstant l’ordre de service signé à cet effet. Des dispositions seront par ailleurs prises pour aménager le contrat de la mission de contrôle assurée par le Labogenie. S’agissant de transfrontalière Sangmélima-Brazzaville dans sa partie Cameroun, l’on note que quatre sections sont actuellement en travaux. Sur la section Sangmélima-Bikoula, les travaux ont effectivement repris et l’entreprise se déploie sur le terrain. Les travaux s’intensifient actuellement dans la zone de Meyomessi. L’entreprise a également mobilisé des engins sur la section qui nécessite encore des travaux de terrassement en attendant le déploiement du Matgénie sollicité en appui. L’on relève en outre que les payements de la Banque Islamique de Développement ont repris et les procédures de paiement du décompte d’avance d’approvisionnement sont en cours. Le Ministre des Travaux publics a insisté sur le respect du délai de juin 2020, compte tenu de l’échéance du financement BID.

Autre site, Bikoula-Djoum. De la présentation de la situation faite par le Chef de la Mission de Contrôle, il ressort qu’on observe une cadence très lente dans l’exécution des travaux. L’entreprise a précisé qu’elle se focalise sur les trois dalots en construction. Le Délégué régional des Travaux publics a quant à lui signalé que certaines sections de la route Bikoula-Djoum pourraient être coupées du fait des fortes pluies si elles ne sont pas traitées par l’entreprise. Un rappel a par ailleurs été fait en ce qui concerne le tracé de la route qui a été optimisé de manière à ce que les habitations n’occupent que 1,7km en attendant la libération totale de l’emprise du projet. Au regard de ces signaux qui ne rassurent pas, une mise en demeure a été adressée à l’entreprise afin qu’elle se réajuste et respecte le délai de fin des travaux.

Pour ce qui est des sections Mintom-Lele et Lele-Ntam-Mbalam, les travaux en cours concernent la pose des couches de base et de revêtement. Les travaux sont suffisamment avancés et la Mission de Contrôle des deux sections rassure sur le respect des délais et la livraison de ces travaux au mois de novembre 2020. Les emprises des projets sont totalement libérées et les diligences nécessaires sont faites pour que les décomptes en attente soient payés.

Entre autres points abordés, les mesures prises par les entreprises et les missions de contrôle d’une part et le respect des prescriptions contenues dans la récente circulaire du MINTP à l’effet de prévenir et lutter contre le Covid. On relève avec satisfaction qu’aucun cas n’a été signalé jusqu’ici et que les différents cocontractants ont mis en œuvre les plans de gestion environnementale et sociale des projets pour prévenir cette pandémie.

La Rédaction

Articles Similaires

Commentaires

    Debut Fin

    Laissez un Commentaire

    captcha