AUTOROUTE YAOUNDÉ-DOUALA : RÉALISATION SATISFAISANTE DE LA PHASE I.

LA RÉDACTION 21 Apr 2020 ECONOMIE

Le Ministre des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi, s’est rendu sur le site de construction du chantier de construction de l’autoroute Yaoundé-Douala (Phase I) ce 17 avril 2020, accompagné du gouverneur de la région du Centre. Cette descente qui a permis de constater avec beaucoup de satisfaction que les mesures visant à lutter contre le Covid-19 sont rigoureusement respectées sur tous les sites de l’entreprise et des travaux, a servi de cadre à un échange riche autour de la fonctionnalité de l’infrastructure dont l’avancement des travaux est à ce jour de 84% du point kilométrique 00 au point kilométrique 60.

Sur l’ensemble des sites et plus précisément du point kilométrique 40 au point kilométrique 60, l’entreprise a axé ses travaux sur la poursuite des terrassements avec notamment les remblais qui sont quasiment achevés. L’avancement global des travaux est présenté comme suit: deforestage 65%, décapage 77%, voie d’accès 100%, déblais meuble 61%, remblais meuble et déblais rocheux 69,5%; purge de mauvais sols 78,42%, remblais rocheux de purge 73,71%, substitution du remblai rocheux 100%. Les sous-couches de fondation, la couche de fondation et la couche de base sont réalisées sur 40 kilomètres et les couches de roulement ainsi que les accotements sont réalisées sur 38,88 kilomètres. Pour ce qui est des ouvrages hydrauliques, 69 sont achevés entre le point kilométrique 00 et le point kilométrique 40 ; 7 sont achevés et 12 sont en cours entre le point kilométrique 40 et le point kilométrique 60. Huit ouvrages d’art sont achevés et plus ou sont en cours sur la section actuellement en travaux.

Le planning de l’entreprise prévoit un achèvement de cette première phase le 31 décembre 2020, avec un avancement actuel de 83% pour une consommation des délais de 84% y compris la prolongation de ces derniers. S’agissant de l’avancement financier, ce dernier est de l’ordre de 67,83% soit 181 834 581 396 pour un taux de décaissement d’environ 73,8%. Il faut aussi relever que le délai de la convention de financement expire au 31 décembre 2021, avec un avancement financier. L’entreprise a des impayés qui s’élèvent à 4 316 178 482 fcfa. Les décomptes impayés des Missions de Contrôle s‘élèvent à près de 700 millions f cfa. L’emprise du projet est totalement libérée nonobstant la présence de quelques tombes et maisons.

Pour ce qui est du cas précis de la fonctionnalité de cette première phase, objet principal de la séance de travail animée par le Ministre des Travaux publics à la suite de la visite de certains sites des travaux, il convient de retenir que les études de raccordement de la Phase I sont disponibles et ont été réalisées par le Groupement SCET-Tunisie / Louis Berger dans le cadre du contrôle des travaux de l’autoroute Yaoundé-Douala. Cette fonctionnalité inclut la réalisation des travaux de construction de la voie de contournement nord de la ville de Yaoundé et le raccordement de l’autoroute au point kilométrique 60 à la Nationale 3. Le gouvernement pour sa part a opté pour la poursuite du projet en partenariat public privé avec en grande ligne, le financement de ce volet par le partenaire. Du reste, l’entreprise en charge des travaux de la Phase I assurera l’exploitation des 60 premiers kilomètres.

Les travaux connexes quant à eux sont en cours et l’on note avec satisfaction que plusieurs forages ont déjà été rétrocédés aux populations riveraines. Ces travaux ont été regroupés en 16 lots comportant la construction des forages, les dotations en médicaments, la construction de salles de classe et des latrines, la sensibilisation et la formation des riverains. Toutefois, le rythme de réalisation de ces travaux connexes a été déploré par le Maître d’ouvrage qui a exhorté l’entreprise à faire davantage d’efforts.

Articles Similaires

Commentaires

    Debut Fin

    Laissez un Commentaire

    captcha