MANIGANCES POLITICO-MAFIEUSES AUTOUR DE LA SUCCESSION AU SOMMET DE L’ETAT ET DES REMANIEMENTS.

Marie Serges ZAKOUDA 17 Aug 2020 POLITIQUE

En explorant les postures présidentielles de ces derniers jours, les lobbies commandités à partir d’un centre d’impulsion au sommet de l’Etat, usent et abusent de stratagèmes diffus pour semer la discorde autour de la légitimité du Chef de l’Etat, en discréditant tous ceux qui, actuellement, s’identifient comme les piliers et les sentinelles du régime Biya.

A en croire une certaine presse, plusieurs personnalités ont tissé une toile autour du Chef de l’Etat pour qu’il épouse leurs idées et pour lui imposer un dauphin. Et n’hésitent pas à faire usage de quelques manigances politico mafieuses afin d’exposer de grands commis de l’Etat demeurés loyaux au Prince à des ragots et à des campagnes de fragilisation. Ainsi, Beti Assomo, Emmanuel René Sadi, Louis Paul Motaze, Laurent Esso, Amougou Belinga et bien d’autres sont au centre de cabales aux visées successorales.

En réalité, il y’a comme une odeur de remaniement et un bon nombre de ministres redoutent cette hypothèse pour la simple raison que certains sont déjà en difficultés ou dans le viseur. De sources introduites, une dizaine de ministres particulièrement secoués par l’actualité ces derniers mois.

A cet effet, le politologue Moussa Njoya pense que « le pays vit au rythme des remaniements » et de « la ministrose ». « En se faisant maître du temps et des hommes, en matière de nominations au Gouvernement, Paul Biya crée la psychose, voire la paranoïa au sein de la société et surtout de la bureaucratie ». C’est la raison pour laquelle l’on assiste à des batailles entre les élites, les collègues et autres, qui se constituent chacun une milice de courtisans, afin d’entrer ou de rester dans le Gouvernement. Pour l'expert, « cette guérilla entre les élites génère la bérézina au sein du Gouvernement, et surtout bloque le fonctionnement de la société ».

Articles Similaires

Commentaires

    Debut Fin

    Laissez un Commentaire

    captcha