PHÉNOMÈNE AUX CONSÉQUENCES MULTIPLES.

Dewa ABOUBAKAR 22 October 2018

L’art de partager un mari n’est pas du tout chose aisée. Tant les effets qui en découlent sont nombreux.

Aïssatou est en sanglots. La jeune dame, âgée de 26 ans, est sortie de son foyer les bagages sur la tête. Elle déambule dans le quartier. Ses voisins s’approchent d’elles pour s’enquérir de sa situation. « Ma coépouse m’accuse de vouloir empoisonner ses enfants. Quand je parle à mon mari, il m’accuse de jalousie. Moi je n’en peux plus. Je ne supporte plus. Tous les jours, c’est les mêmes problèmes. Laissez-moi rentrer chez mes parents », s’offusque la jeune dame.

Alors que ses voisins tentent de la calmer, elle raconte les supplices qu’elle subit au quotidien. En plus des querelles interminables, elle se plaint des conflits entre les enfants de sa coépouse et les siens. Bien plus, l’immixtion des familles dans la vie des mariés sans oublier les frustrations sont autant de problèmes auxquels elle fait face. À l’exemple d’Aïssatou, nombreuses sont ces femmes qui disent subir les affres de la polygamie. 

Sur le plan sanitaire, les spécialistes font savoir que la polygamie augmente le risque de maladies cardiovasculaires. Selon ces derniers, « la polygamie multiplie par 4 le risque de développer une maladie coronarienne », expliquent-ils. Ces derniers évaluent l’association entre le nombre d’épouses et la survenue de maladies coronariennes pour arriver à cette conclusion. En outre, fait savoir Mme Bintou Jacqueline, assistante sociale, « Le manque d’affection chez les enfants est un trait caractéristique de plusieurs familles dont les parents sont polygames. La situation peut s’aggraver surtout si le mari n’a plus assez d’argent pour subvenir aux besoins de ces nombreuses femmes et enfants » relève cette dernière. Cependant, la polygamie n’est pas seulement source d’ennuis. C’est le cas d’Awalou, habitant de Ngaoundéré.

« Parfois, c’est une nécessité. Par exemple lorsque la femme est âgée, ou malade; si l’homme devait se contenter d’une femme uniquement, il ne parviendrait pas à préserver sa chasteté », soutient-il. La polygamie à son avis, permet d’unir de nombreuses familles, de créer entre elles des alliances.

Marié à un polygame, Amina dit avoir trouvé certains avantages.  « Je peux avoir du temps à moi. Mon mari n’est pas toujours présent. Ce qui fait que je peux profiter pour m’occuper de mes enfants et de moi-même. Je profite également pour me reposer et faire certaines de mes activités que je ne pouvais pas faire quand j’étais seule. Moi, cela m’aide », conclut-elle.

 

 

Dossiers Similaires